vente publique du 12 décembre 2017, 10.30 & 13.30 h.

Date Mardi 12 décembre 2017
Lieu Hôtel des ventes Horta
Horaire(s) de vente 10.30 h. à 12 h. (n° 1 - 176)
13.30 h. à 17.30 h. (n° 177 - 578)
Exposition Vendredi 8 décembre, 14 - 19 h.
Samedi 9 décembre, 10 - 19 h.
Dimanche 10 décembre, 10 - 19 h.

Éditions du 17e s.

  • N° 352[ BRYE, Robert de].- Le duc de Guise, surnomé Le Balafré.
    Paris, Claude Barbin, 1694.

    In-12° : [16]-315-[3] pp.

    Relié par Victor Niédrée : plein veau lavallière, triple filet doré cernant les plats, dos fleuronné doré avec étiq. de cuir brun, filet et roul. dorés sur les coupes et remplis, tranches dorées (pet. coup au plat sup. sur 1 cm mais peu gênant).


    ÉDITION ORIGINALE (?) plusieurs fois rééditée par la suite sous les titres "L'histoire et les amours du duc de Guise, surnomé le Balafré" et "Les Amours du duc de Guise". "Il est plus grand mort que vivant..." aurait dit Henri III devant Henri de Lorraine, duc de Guise (1550-1588), qu'il venait de faire assassiner suite aux rivalités de pouvoir et à l'influence grandissante que prenait le duc en politique et en religion.
    # Barbier I-1127 (seul à signaler une éd. en 1693); # BGL II-561 (à "Histoire et amours [...]").
    Provenance : ex-libris sur cuir brun non identifié (croix pattée à gueules sur fond or).

    Est. : 100 / 120 €

    [ BRYE, Robert de].- Le duc de Guise, surnomé Le Balafré.
    Paris, Claude Barbin, 1694.

    Est. : 100 / 120 €

    Vous devez posséder un compte et y être connecté pour faire une offre sur ce lot.

    In-12° : [16]-315-[3] pp.

    Relié par Victor Niédrée : plein veau lavallière, triple filet doré cernant les plats, dos fleuronné doré avec étiq. de cuir brun, filet et roul. dorés sur les coupes et remplis, tranches dorées (pet. coup au plat sup. sur 1 cm mais peu gênant).

    ÉDITION ORIGINALE (?) plusieurs fois rééditée par la suite sous les titres "L'histoire et les amours du duc de Guise, surnomé le Balafré" et "Les Amours du duc de Guise". "Il est plus grand mort que vivant..." aurait dit Henri III devant Henri de Lorraine, duc de Guise (1550-1588), qu'il venait de faire assassiner suite aux rivalités de pouvoir et à l'influence grandissante que prenait le duc en politique et en religion. # Barbier I-1127 (seul à signaler une éd. en 1693); # BGL II-561 (à "Histoire et amours [...]"). Provenance : ex-libris sur cuir brun non identifié (croix pattée à gueules sur fond or).

    Vente en direct

    Vous pourrez ajouter des enchères grâce à notre partenaire d'enchères en direct.

    Si ce n'est pas le cas, les enchères en direct ne sont pas accessibles pour vous pour cette vente, veuillez vous enregistrer 48 heures avant notre prochaine vente aux enchères d'utiliser notre outil d'enchères en direct.

    Vente en direct sur Drouotlive.com

  • N° 353 — (Chasse) - CLAMORGAN, Jean de.- La Chasse du loup, nécessaire à la Maison rustique. En laquelle est contenue la nature des loups, et la manière de les prendre, tant par les chiens, filets, pièges qu’autres instrumens : le tout enrichy de plusieurs figures & portraicts représentez après le naturel. Au Roy Charles IX.
    Paris, Nicolas de la Vigne, 1640.

    In-4° : 46 [i.e. 30] pp. (complet mais erreurs de pagination et de signatures, coins et bords des pp. abîmés souvent restaurés).

    Rel. 19e s. : demi-vélin, plats de papier marbré, dos lisse et étiq. de cuir bordeaux.


    Illustré de 14 bois dont 2 d'empreintes de pattes (chien et loup). Une des nombreuses rééditions de cet ouvrage (éd. orig. : 1566) accompagnant, depuis 1567, "La Maison Rustique" de Charles Estienne et Jean Liébault. Elle a aussi été publiée à la suite du "Théâtre d'agriculture" d'Olivier de Serres (Lyon, 1675) ainsi que, anonyme et tronquée, à la suite de plusieurs éditions de "La Vénerie" de Du Fouilloux.
    # Thiébaud 353.
    Provenance : Chevalier A. de Melotte (ex-libris 19e s.).

    Est. : 300 / 400 €

    (Chasse) - CLAMORGAN, Jean de.- La Chasse du loup, nécessaire à la Maison rustique. En laquelle est contenue la nature des loups, et la manière de les prendre, tant par les chiens, filets, pièges qu’autres instrumens : le tout enrichy de plusieurs figures & portraicts représentez après le naturel. Au Roy Charles IX.
    Paris, Nicolas de la Vigne, 1640.

    Est. : 300 / 400 €

    Vous devez posséder un compte et y être connecté pour faire une offre sur ce lot.

    In-4° : 46 [i.e. 30] pp. (complet mais erreurs de pagination et de signatures, coins et bords des pp. abîmés souvent restaurés).

    Rel. 19e s. : demi-vélin, plats de papier marbré, dos lisse et étiq. de cuir bordeaux.

    Illustré de 14 bois dont 2 d'empreintes de pattes (chien et loup). Une des nombreuses rééditions de cet ouvrage (éd. orig. : 1566) accompagnant, depuis 1567, "La Maison Rustique" de Charles Estienne et Jean Liébault. Elle a aussi été publiée à la suite du "Théâtre d'agriculture" d'Olivier de Serres (Lyon, 1675) ainsi que, anonyme et tronquée, à la suite de plusieurs éditions de "La Vénerie" de Du Fouilloux. # Thiébaud 353. Provenance : Chevalier A. de Melotte (ex-libris 19e s.).

    Vente en direct

    Vous pourrez ajouter des enchères grâce à notre partenaire d'enchères en direct.

    Si ce n'est pas le cas, les enchères en direct ne sont pas accessibles pour vous pour cette vente, veuillez vous enregistrer 48 heures avant notre prochaine vente aux enchères d'utiliser notre outil d'enchères en direct.

    Vente en direct sur Drouotlive.com

  • N° 354 — (Emblemata) - VAN VEEN, Otto.- Amorum emblemata […].
    Antverpiae, venalia apud auctorem (typis Henrici Swingenij), 1608.

    Pet. in-4° oblong : [16]-247-[1] pp. (incomplet des pp. 141-142 et 241-242, lég. salissures et taches, ff. du cahier K mélangés, rouss. dans la 2e moitié du vol., déch. sans manque dans le dernier f.).

    Rel. du 19e s. : demi-veau bleu glacé à petits coins, plats de papier marbré, dos lisse orné de filets et d'1 roul. en queue dorés, tr. jaspées de bleu (us. aux mors, coiffes, lég. griffes au dos, coins émoussés).


    ÉDITION ORIGINALE de ce fameux recueil emblématique. Illustré d'1 eau-forte (Vénus sur son char), de 124 vignettes ovales à pleine page par Van Veen (1526-1629), sauf la première par Cornelis Boel, et d'1 vignette en médaillon sur le titre légendée "Amor omnia vincit". Les emblèmes sont accompagnés d'une légende et d'un motto (quatrain) en latin, néerlandais et français emprunté en général à un poète de l'antiquité. Les poèmes proviennent d'un recueil de Daniel Heinsius, réédité sous le titre de "Emblemata amatoria", consacré à l'amour profane (la partie sacrée étant donnée dans les "Amoris divini emblemata"). Ce recueil est l'un des premiers traitant d'emblèmes d'amour et ses planches ont servi de modèle pour d'autres ouvrages dont le "Tronus Cupidinis, sive Emblemata amatoria" (s.l.n.d.).
    # Landwehr, L.C., 825; # Landwehr, Romanic, 744; # Praz 524; # Funck 404; # Châtelain 64; # pas dans Peeters-Fontainas.

    Est. : 500 / 600 €

    (Emblemata) - VAN VEEN, Otto.- Amorum emblemata […].
    Antverpiae, venalia apud auctorem (typis Henrici Swingenij), 1608.

    Est. : 500 / 600 €

    Vous devez posséder un compte et y être connecté pour faire une offre sur ce lot.

    Pet. in-4° oblong : [16]-247-[1] pp. (incomplet des pp. 141-142 et 241-242, lég. salissures et taches, ff. du cahier K mélangés, rouss. dans la 2e moitié du vol., déch. sans manque dans le dernier f.).

    Rel. du 19e s. : demi-veau bleu glacé à petits coins, plats de papier marbré, dos lisse orné de filets et d'1 roul. en queue dorés, tr. jaspées de bleu (us. aux mors, coiffes, lég. griffes au dos, coins émoussés).

    ÉDITION ORIGINALE de ce fameux recueil emblématique. Illustré d'1 eau-forte (Vénus sur son char), de 124 vignettes ovales à pleine page par Van Veen (1526-1629), sauf la première par Cornelis Boel, et d'1 vignette en médaillon sur le titre légendée "Amor omnia vincit". Les emblèmes sont accompagnés d'une légende et d'un motto (quatrain) en latin, néerlandais et français emprunté en général à un poète de l'antiquité. Les poèmes proviennent d'un recueil de Daniel Heinsius, réédité sous le titre de "Emblemata amatoria", consacré à l'amour profane (la partie sacrée étant donnée dans les "Amoris divini emblemata"). Ce recueil est l'un des premiers traitant d'emblèmes d'amour et ses planches ont servi de modèle pour d'autres ouvrages dont le "Tronus Cupidinis, sive Emblemata amatoria" (s.l.n.d.). # Landwehr, L.C., 825; # Landwehr, Romanic, 744; # Praz 524; # Funck 404; # Châtelain 64; # pas dans Peeters-Fontainas.

    Vente en direct

    Vous pourrez ajouter des enchères grâce à notre partenaire d'enchères en direct.

    Si ce n'est pas le cas, les enchères en direct ne sont pas accessibles pour vous pour cette vente, veuillez vous enregistrer 48 heures avant notre prochaine vente aux enchères d'utiliser notre outil d'enchères en direct.

    Vente en direct sur Drouotlive.com

  • N° 355 — (Esoterica, Alchimie) - MAIER, Michel.- Tripus aureus, hoc est, tres tractatus chymici selectissimi, nempe. I. Basilii Valentini […], Practica una cum 12. clavibus & appendice, ex germanico, II. Thomae Nortoni, Angli philosophi crede mihi seu ordinale, ante annos 140. ab authore scriptum, nunc ex anglicano manuscripto in Latinum translatum […]; III. Cremeri cuiusdam abbatis Westmonasteriensis Angli Testamentum […], & figuris cupro affabre incisis ornati operâ & studio.
    Francofurti, ex chalcographia Paulo Jacobi, impensis Lugae Jennis, 1618.

    Pet. in-4° : 1/76-[2 bl.]-77/182-[2 bl.]-183/196 pp. (mouill. marg., galeries et trous de vers marg. passim, rares piqûres éparses, qqs notes ou corrections mss à la plume ou au crayon).

    Rel. du 19e s. : demi-chagrin noir à coins, plats de papier chagriné noir cerné de filets à froid, dos à nerfs avec titre, filets et roul. dorés, tr. jaspées de rouge (plats lég. frottés, coupes émoussées).


    ÉDITION ORIGINALE de la réunion de 3 ouvrages alchimiques édités par Maier :
    (1). Basilius Valentinus, "12. clavibus" : ÉDITION ORIGINALE DE LA TRADUCTION (éd. orig. en all. : 1599) des "Douze clés", traité portant sur l'alchimie en général, attribué à Basilius Valentinus, moine bénédictin allemand du XVe s. Première édition illustrée par Matthaeus Merian d'1 pleine page et de 16 in texto dont 12 emblemata figurant les retrouvailles du Roi et de la Reine pour produire la pierre philosophale accompagnés de Saturne et de son loup hurlant (symbolise la purification de l'or et de l'argent), le Roi et la Reine s'unissant dans le personnage de Mercure adolescent, etc., la dernière clé représente l'alchimiste arrivé à la fin de son oeuvre avec e.a. en arrière-plan la lune et le soleil unis;
    (2). Thomas Norton, "Ordinale". ÉDITION ORIGINALE DE LA TRADUCTION de l'"Ordinall of Alchemy", poème daté de 1477, dans lequel l'alchimiste Norton (c. 1433-1513) défend cette discipline considérée comme une science sacrée et occulte et met en garde les aspirants alchimistes contre les livres de recettes et les charlatans. Illustré d'1 in texto et d'1 pleine page;
    (3). John Cremer, "Testamentum". ÉDITION ORIGINALE du traité pseudo-alchimique de Cremer qui se qualifie d'"abbé de Westminster", son nom n'est néanmoins pas retenu dans les archives. Cremer y raconte un voyage en Italie durant lequel il aurait rencontré à Milan Raymond Lulle, leur retour en Angleterre et livre des recettes alchimiques. Illustré d'1 eau-forte in texto.
    L'ouvrage est également illustré d'1 vignette de titre figurant dans la partie de gauche Valentinus, Norton et Cremer dans une bibliothèque et dans la partie de droite un laboratoire alchimique ainsi que le portrait de Maier (1569-1622). Ce dernier, médecin et alchimiste allemand, fut conseiller de l'empereur Rodolphe II de Habsbourg. Luthérien, il fut l'un des principaux commentateurs des manifestes Rose-Croix, ordre hérémiste chrétien, publiés de 1614 à 1616.
    # Caillet 7003; # Duveen 382-383; # Ferguson II-65; # Praz 410; # pas dans Dorbon/Bibliotheca esoterica ni dans Landwehr, German emblem books.

    Est. : 7.000 / 8.000 €

    (Esoterica, Alchimie) - MAIER, Michel.- Tripus aureus, hoc est, tres tractatus chymici selectissimi, nempe. I. Basilii Valentini […], Practica una cum 12. clavibus & appendice, ex germanico, II. Thomae Nortoni, Angli philosophi crede mihi seu ordinale, ante annos 140. ab authore scriptum, nunc ex anglicano manuscripto in Latinum translatum […]; III. Cremeri cuiusdam abbatis Westmonasteriensis Angli Testamentum […], & figuris cupro affabre incisis ornati operâ & studio.
    Francofurti, ex chalcographia Paulo Jacobi, impensis Lugae Jennis, 1618.

    Est. : 7.000 / 8.000 €

    Vous devez posséder un compte et y être connecté pour faire une offre sur ce lot.

    Pet. in-4° : 1/76-[2 bl.]-77/182-[2 bl.]-183/196 pp. (mouill. marg., galeries et trous de vers marg. passim, rares piqûres éparses, qqs notes ou corrections mss à la plume ou au crayon).

    Rel. du 19e s. : demi-chagrin noir à coins, plats de papier chagriné noir cerné de filets à froid, dos à nerfs avec titre, filets et roul. dorés, tr. jaspées de rouge (plats lég. frottés, coupes émoussées).

    ÉDITION ORIGINALE de la réunion de 3 ouvrages alchimiques édités par Maier : (1). Basilius Valentinus, "12. clavibus" : ÉDITION ORIGINALE DE LA TRADUCTION (éd. orig. en all. : 1599) des "Douze clés", traité portant sur l'alchimie en général, attribué à Basilius Valentinus, moine bénédictin allemand du XVe s. Première édition illustrée par Matthaeus Merian d'1 pleine page et de 16 in texto dont 12 emblemata figurant les retrouvailles du Roi et de la Reine pour produire la pierre philosophale accompagnés de Saturne et de son loup hurlant (symbolise la purification de l'or et de l'argent), le Roi et la Reine s'unissant dans le personnage de Mercure adolescent, etc., la dernière clé représente l'alchimiste arrivé à la fin de son oeuvre avec e.a. en arrière-plan la lune et le soleil unis; (2). Thomas Norton, "Ordinale". ÉDITION ORIGINALE DE LA TRADUCTION de l'"Ordinall of Alchemy", poème daté de 1477, dans lequel l'alchimiste Norton (c. 1433-1513) défend cette discipline considérée comme une science sacrée et occulte et met en garde les aspirants alchimistes contre les livres de recettes et les charlatans. Illustré d'1 in texto et d'1 pleine page; (3). John Cremer, "Testamentum". ÉDITION ORIGINALE du traité pseudo-alchimique de Cremer qui se qualifie d'"abbé de Westminster", son nom n'est néanmoins pas retenu dans les archives. Cremer y raconte un voyage en Italie durant lequel il aurait rencontré à Milan Raymond Lulle, leur retour en Angleterre et livre des recettes alchimiques. Illustré d'1 eau-forte in texto. L'ouvrage est également illustré d'1 vignette de titre figurant dans la partie de gauche Valentinus, Norton et Cremer dans une bibliothèque et dans la partie de droite un laboratoire alchimique ainsi que le portrait de Maier (1569-1622). Ce dernier, médecin et alchimiste allemand, fut conseiller de l'empereur Rodolphe II de Habsbourg. Luthérien, il fut l'un des principaux commentateurs des manifestes Rose-Croix, ordre hérémiste chrétien, publiés de 1614 à 1616. # Caillet 7003; # Duveen 382-383; # Ferguson II-65; # Praz 410; # pas dans Dorbon/Bibliotheca esoterica ni dans Landwehr, German emblem books.

    Vente en direct

    Vous pourrez ajouter des enchères grâce à notre partenaire d'enchères en direct.

    Si ce n'est pas le cas, les enchères en direct ne sont pas accessibles pour vous pour cette vente, veuillez vous enregistrer 48 heures avant notre prochaine vente aux enchères d'utiliser notre outil d'enchères en direct.

    Vente en direct sur Drouotlive.com

  • N° 356 — (Esoterica) - MENGHI, Girolamo.- Fustis daemonum adiurationes formidabiles et potentissimas ad malignos spiritus effugandos de oppressis corporibus humanis […].
    Lugduni, sumptibus Petri Landry, 1604.

    In-8° : [16]-208 pp. (mouill. dont des grandes, trous et galeries de vers dont certains dans le texte, rares taches, rares déch. marg., mention d'app. ms. de l'ép. sur le titre barrée, dernier cahier en partie dérelié).

    Rel. de l'époque : plein parchemin, dos lisse, t. titrée à la plume (taches, galeries de vers).


    RARE ÉDITION de cet ouvrage sur l'exorcisme, livrant après une description du rituel, huit formules pour chasser les démons. Menghi (1529-1610), théologien italien de l'Ordre des frères mineurs, fut au 16e s. le plus important exorciste de toute l'Italie, si pas de l'Europe. Cet ouvrage parut pour la première fois à Bologne en 1584, avant d'être mis à l'Index en 1704. Le "Fustis", existant seul et complet en tant que tel, est souvent relié avec le "Flagellum daemonum", autre ouvrage de Menghi sur le même sujet. Vignette de l'imprimeur et quelques lettrines partiellement rehaussés en rouge. Ex. suivi par 5 ff. contenant d'autres formules de conjurations copiées par une main de l'époque.
    # Dorbon/Bibliotheca esoterica 3040 (relié avec le "Flagellum daemonum"); # pas dans Caillet (autres éd.).

    Est. : 400 / 500 €

    (Esoterica) - MENGHI, Girolamo.- Fustis daemonum adiurationes formidabiles et potentissimas ad malignos spiritus effugandos de oppressis corporibus humanis […].
    Lugduni, sumptibus Petri Landry, 1604.

    Est. : 400 / 500 €

    Vous devez posséder un compte et y être connecté pour faire une offre sur ce lot.

    In-8° : [16]-208 pp. (mouill. dont des grandes, trous et galeries de vers dont certains dans le texte, rares taches, rares déch. marg., mention d'app. ms. de l'ép. sur le titre barrée, dernier cahier en partie dérelié).

    Rel. de l'époque : plein parchemin, dos lisse, t. titrée à la plume (taches, galeries de vers).

    RARE ÉDITION de cet ouvrage sur l'exorcisme, livrant après une description du rituel, huit formules pour chasser les démons. Menghi (1529-1610), théologien italien de l'Ordre des frères mineurs, fut au 16e s. le plus important exorciste de toute l'Italie, si pas de l'Europe. Cet ouvrage parut pour la première fois à Bologne en 1584, avant d'être mis à l'Index en 1704. Le "Fustis", existant seul et complet en tant que tel, est souvent relié avec le "Flagellum daemonum", autre ouvrage de Menghi sur le même sujet. Vignette de l'imprimeur et quelques lettrines partiellement rehaussés en rouge. Ex. suivi par 5 ff. contenant d'autres formules de conjurations copiées par une main de l'époque. # Dorbon/Bibliotheca esoterica 3040 (relié avec le "Flagellum daemonum"); # pas dans Caillet (autres éd.).

    Vente en direct

    Vous pourrez ajouter des enchères grâce à notre partenaire d'enchères en direct.

    Si ce n'est pas le cas, les enchères en direct ne sont pas accessibles pour vous pour cette vente, veuillez vous enregistrer 48 heures avant notre prochaine vente aux enchères d'utiliser notre outil d'enchères en direct.

    Vente en direct sur Drouotlive.com

  • N° 357GODDAEUS, Conrad (sous le pseud. de JAEL, Curtius).- Laus ululae. Ad conscriptos ululantium patres & patronos.
    Prostat Claucopoli [i.e. Amsterdam], apud Coesium Nyctimenium [i.e. Josse Jansson], [ 1655].

    In-48° : 143 [i.e. 243]-[3] pp. (complet ?, dernier cahier se finissant en Q3 et suivi par 3 ff. blancs, rares piqûres ou pet. rousseurs).

    Rel. de l'époque : plein maroquin rouge, plats cernés d'un double filet à froid, dos fleuronné doré à nerfs à caissons cernés d'encadrements à froid, double filet doré sur les coupes, roulettes fleuronnées dorées sur les remplis, tr. dorées sur marbures (mors en partie et lég. frottés, tache au plat inf., ex-libris au hibou non identifié sur la garde sup.).


    Ouvrage satirique présenté sous la forme d'un éloge du hibou adressé aux pères conscrits et patrons des hiboux. Illustré d'1 titre gravé. Édition imprimée en réalité à Amsterdam par Josse Jansson d'après Rahir, présentant les mêmes frontispice et collation que l'édition originale parue en 1642 à Dordrecht (p. 243 numérotée 143 également). Le titre porte la mention manuscrite de 1630 mais apparemment aucune édition ne serait parue à cette date.
    # Rahier 2036.
    JOINT : SILIUS ITALICUS, Tiberius Catius.- De secundo bello punico. Amsterodami, apud Guilielmum Blaeuw, 1631, in-24° plein maroquin brun entièrement fleurdelisé de l'ép. (mouill. marg. dans la 1re moitié du vol., ex-dono ms. sur la garde sup.). Illustré d'1 titre gravé rehaussé.

    Est. : 100 / 120 €

    GODDAEUS, Conrad (sous le pseud. de JAEL, Curtius).- Laus ululae. Ad conscriptos ululantium patres & patronos.
    Prostat Claucopoli [i.e. Amsterdam], apud Coesium Nyctimenium [i.e. Josse Jansson], [ 1655].

    Est. : 100 / 120 €

    Vous devez posséder un compte et y être connecté pour faire une offre sur ce lot.

    In-48° : 143 [i.e. 243]-[3] pp. (complet ?, dernier cahier se finissant en Q3 et suivi par 3 ff. blancs, rares piqûres ou pet. rousseurs).

    Rel. de l'époque : plein maroquin rouge, plats cernés d'un double filet à froid, dos fleuronné doré à nerfs à caissons cernés d'encadrements à froid, double filet doré sur les coupes, roulettes fleuronnées dorées sur les remplis, tr. dorées sur marbures (mors en partie et lég. frottés, tache au plat inf., ex-libris au hibou non identifié sur la garde sup.).

    Ouvrage satirique présenté sous la forme d'un éloge du hibou adressé aux pères conscrits et patrons des hiboux. Illustré d'1 titre gravé. Édition imprimée en réalité à Amsterdam par Josse Jansson d'après Rahir, présentant les mêmes frontispice et collation que l'édition originale parue en 1642 à Dordrecht (p. 243 numérotée 143 également). Le titre porte la mention manuscrite de 1630 mais apparemment aucune édition ne serait parue à cette date. # Rahier 2036. JOINT : SILIUS ITALICUS, Tiberius Catius.- De secundo bello punico. Amsterodami, apud Guilielmum Blaeuw, 1631, in-24° plein maroquin brun entièrement fleurdelisé de l'ép. (mouill. marg. dans la 1re moitié du vol., ex-dono ms. sur la garde sup.). Illustré d'1 titre gravé rehaussé.

    Vente en direct

    Vous pourrez ajouter des enchères grâce à notre partenaire d'enchères en direct.

    Si ce n'est pas le cas, les enchères en direct ne sont pas accessibles pour vous pour cette vente, veuillez vous enregistrer 48 heures avant notre prochaine vente aux enchères d'utiliser notre outil d'enchères en direct.

    Vente en direct sur Drouotlive.com

  • N° 358 — (Hippologie) - Ens. 2 ouvr. - DELCAMPE.- L' art de monter à cheval, qui monstre la belle & facille méthode de se rendre bon homme de cheval. Seconde édition, augmentée d’une seconde partie, des remèdes les plus efficaces pour les maladies des chevaux. Par Messire Samuel Fouquet.
    Paris, Jacques Le Gras, 1664.

    2 parties en 1 vol. in-8° : titre gravé-[12]-320, 152-[4]-[2 bl.] pp.; 5 h.-t. dépl. (pet. taches d'encre sur le titre gravé, mention d'app. ms. barrée sur le titre avec pet. perforation, claires mouill. marg., galeries et trous de vers marg., grande tache sur 2 ff. dans la 2e partie).

    Rel. de l'époque : pleine basane mouchetée, dos fleuronné doré à nerfs, tr. jaspées de rouge (coiffes absentes, pet. manque de cuir sur le plat sup., mors sup. en partie fendu, lég. éraflures sur le plat inf., trois coins fort émoussés, manques de cuir à une coupe).


    Seconde édition (éd. orig. : 1658) illustrée d'1 titre gravé et de 5 planches dépliantes figurant des techniques de dressage, les différentes parties du cheval et les endroits qui peuvent les faire souffrir. Nous ne savons pas tellement de choses de Delcampe à part qu'il fut écuyer de la Grande Écurie au XVIIe s. et qu'il appartenait à une famille espagnole dont un des membres, Jean-Paul del Campo, fut maître de Gaspar Collart et écuyer du haras de Groenendal. On a pensé que Delcampe et del Campo n'étaient qu'une seule personne, ce qui n'est pas impossible d'après Mennessier. Suivi par un traité sur les remèdes pour soigner les chevaux par Samuel Fouquet précédé d'un titre daté 1663.
    # Mennessier de la Lance II-375.
    Provenance : De La Grange (mention d'app. ms.).
    JOINT : FABRICY, Gabriel.- Recherches sur l'époque de l'équitation et de l'usage des chars équestres chez les anciens où l'on montre l'incertitude des premiers temps historiques des peuples, relativement à cette datte. Marseille, Jean Mossy; Rome, Pierre Durand (Rome, de l'imprimerie Hermathénienne), 1764, 2 parties en 1 vol. in-8° plein veau marbré moderne (rares rouss. au début et à la fin, tache marg. à 1 f. in fine). Édit. orig.; illustré de 4 bandeaux (3 historiés, 1 armorié), de 3 culs-de-lampe ornementés, 2 vignettes de titre et qqs lettrines ornementées; # Mennessier de La Lance I-472.

    Est. : 120 / 150 €

    (Hippologie) - Ens. 2 ouvr. - DELCAMPE.- L' art de monter à cheval, qui monstre la belle & facille méthode de se rendre bon homme de cheval. Seconde édition, augmentée d’une seconde partie, des remèdes les plus efficaces pour les maladies des chevaux. Par Messire Samuel Fouquet.
    Paris, Jacques Le Gras, 1664.

    Est. : 120 / 150 €

    Vous devez posséder un compte et y être connecté pour faire une offre sur ce lot.

    2 parties en 1 vol. in-8° : titre gravé-[12]-320, 152-[4]-[2 bl.] pp.; 5 h.-t. dépl. (pet. taches d'encre sur le titre gravé, mention d'app. ms. barrée sur le titre avec pet. perforation, claires mouill. marg., galeries et trous de vers marg., grande tache sur 2 ff. dans la 2e partie).

    Rel. de l'époque : pleine basane mouchetée, dos fleuronné doré à nerfs, tr. jaspées de rouge (coiffes absentes, pet. manque de cuir sur le plat sup., mors sup. en partie fendu, lég. éraflures sur le plat inf., trois coins fort émoussés, manques de cuir à une coupe).

    Seconde édition (éd. orig. : 1658) illustrée d'1 titre gravé et de 5 planches dépliantes figurant des techniques de dressage, les différentes parties du cheval et les endroits qui peuvent les faire souffrir. Nous ne savons pas tellement de choses de Delcampe à part qu'il fut écuyer de la Grande Écurie au XVIIe s. et qu'il appartenait à une famille espagnole dont un des membres, Jean-Paul del Campo, fut maître de Gaspar Collart et écuyer du haras de Groenendal. On a pensé que Delcampe et del Campo n'étaient qu'une seule personne, ce qui n'est pas impossible d'après Mennessier. Suivi par un traité sur les remèdes pour soigner les chevaux par Samuel Fouquet précédé d'un titre daté 1663. # Mennessier de la Lance II-375. Provenance : De La Grange (mention d'app. ms.). JOINT : FABRICY, Gabriel.- Recherches sur l'époque de l'équitation et de l'usage des chars équestres chez les anciens où l'on montre l'incertitude des premiers temps historiques des peuples, relativement à cette datte. Marseille, Jean Mossy; Rome, Pierre Durand (Rome, de l'imprimerie Hermathénienne), 1764, 2 parties en 1 vol. in-8° plein veau marbré moderne (rares rouss. au début et à la fin, tache marg. à 1 f. in fine). Édit. orig.; illustré de 4 bandeaux (3 historiés, 1 armorié), de 3 culs-de-lampe ornementés, 2 vignettes de titre et qqs lettrines ornementées; # Mennessier de La Lance I-472.

    Vente en direct

    Vous pourrez ajouter des enchères grâce à notre partenaire d'enchères en direct.

    Si ce n'est pas le cas, les enchères en direct ne sont pas accessibles pour vous pour cette vente, veuillez vous enregistrer 48 heures avant notre prochaine vente aux enchères d'utiliser notre outil d'enchères en direct.

    Vente en direct sur Drouotlive.com

Rubrique suivante : Éditions du 18e s. →